We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

L'aide alimentaire aux bébés continue, même pendant la guerre

1939-1945 Temps de guerre, temps de débrouille

Avec deux usines et beaucoup d’organisation, Jean Penche parvient en 1943 à produire encore 600 000 boites de Blédine, 60 000 de Blécao et 70 000 de Diase céréale, qui seront livrées en France occupée ou libre, à pied ou à vélo quand l’essence vient à manquer. Toutefois, par manque de matière première, la production de Blédine sera interrompue en 1944.

« Les Allemands ont épargné l’ensemble des bâtiments » se réjouissent les dirigeants. La relance d’après-guerre en sera heureusement facilitée.

Top
LOADING CONTENT